Najat Belkacem, bientôt au gouvernement ?

 

Najat Belkacem, bientôt au gouvernement ?  dans Actualité Najat-belkacem-300x255

Après avoir joué un rôle décisif dans la campagne électorale de François Hollande en tant que porte-parole du candidat, se montrant très efficace et une communicante hors-pair, Najat Belkacem est dans les premiers rangs pour obtenir un poste au gouvernement.

Symbole d’un PS plus uni vers la victoire qu’on ne la cru, elle fait d’abord campagne auprès de Ségolène Royal en 2007 en tant que porte-parole, et réitère son soutien à Mme Royal en 2011 lors des primaires socialistes. Mais lorsque François Hollande est donné vainqueur de la primaire en novembre 2011, elle accepte de devenir porte-parole du candidat et s’implique tout à fait dans cette campagne.  

Celle que tous les médias affirment être l’ »étoile montante du PS » a accueilli la victoire du 6 mai de façon pondérée et clairevoyante, déclarant dès le jour-même que le PS allait devoir maintenant « très vite faire ses preuves », face aux attentes des Français, qui sont grandes après cette élection, et aux enjeux à venir, aussi bien nationaux qu’internationaux, qui n’en sont pas moins grands. Appelant au travail le PS dès ce jour de victoire, Mme Belkacem semble appartenir à une nouvelle génération de politiciennes et politiciens, bosseurs, dynamiques, et ayant fait leur preuves au niveau local.

Quant à moi, la volonté d’agir et le dynamisme de Mme Belkacem me font largement espérer de la voir rentrer au gouvernement.

Mais Mme Belkacem reste assez évasive sur la question de son destin ministériel à l’heure qu’il est. Ainsi un article du site web du journal Le progrès nous informe de ses intentions conservées concernant les élections législatives de juin 2012 : elle reste candidate pour la 4e circonscription du Rhône, c’est à dire Lyon et souhaite continuer sa campagne pour l’élection. Elle a déclaré que « la rumeur [concernant son retrait de candidature] est fausse et archi fausse ».

Et à la question de savoir si elle retirerait sa candidature si elle entrait au gouvernement, elle a avoué ne pas être en mesure de répondre à l’heure qu’il est. Candidate dans une circonscription historiquement de droite, et dans laquelle elle s’était déjà présentée en 2007 (elle avait échoué au second tour avec 43% contre Dominique Perben), une défaite n’est pas exclue et pourrait rendre délicate la poursuite de son mandat de ministre, s’il y avait.

Mais ministre ou pas ministre, la défaite ne semble pas l’effrayer. Et selon le site 20minutes.fr  , consciente de la difficulté de la bataille qui s’annonce, elle n’en reste pas moins positive, au vu de la progression du PS dans cette circonscription enregistrée lors de l’élection présidentielle.  »Cela reste un territoire difficile, mais c’est un combat auquel je me suis préparée » a-t-elle déclaré.  

 Alors future députée ? Porte-parole du gouvernement ? Secrétaire d’Etat ? Minitre ?

 


Répondre

christianbourgeoisfn39 |
sebaldjacques |
Journal la Nation |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Verité sans masque
| citoyentunisien
| Nadine Rivet, élue démocrat...